Biblioteca Municipal Joan Oliva i Milà Ajuntament de Vilanova i la Geltrú

Biblioblog – Fora del prestatge

L’Amant. Marguerite Duras

“Je crois avoir dit l’amour qu’on portait à notre mère mais je ne sais pas si j’ai dit la haine qu’on lui portait aussi”. Marguerite Duras.

 
L’Amant de Marguerite Duras
 
Genre: Roman
 
Thématiques: amour transgresseur, initiation, Indochine, Société coloniale
 
La romancière consacrée de la littérature française du 20eS, Marguerite Duras est objet de nombreuses études en France comme à l’étranger et l’amour sont au rendez-vous , ce mois-ci , au Club de lecture de la bibliothèque.

L'amantL’Amant est le récit d’auto-fiction grâce auquel l’auteur remporta le prestigieux prix Goncourt en 1984 . Obtenant un record de vente exceptionnel, il a été traduit dans plus de 40 langues.
 
Duras est née en 1914,à Gia Dinh (Indonésie), antérieurement (Cochinchine et ancienne région de l’Indochine française). Elle a été profondément marquée par son enfance et adolescence en Indochine française, lieu qui lui a servi d’inspiration dans nombreuses de ses oeuvres et où elle a vécue avec sa mère jusqu’en 1932.
 
Membre actif du Parti Communiste, elle a participée avec la Résistance puis a été déportée en Alemagne. La guerre finie, elle a commencé une intense activité littéraire dans le journalisme, littérature, théâtre et cinéma écrivant le scénario des fameux films Hiroshima, mon amour (1959), Détruire dit-elle (1969), ou India Song (1973).
 
Elle est auteur d’une prolifique bibliographie, des entretiens, des adaptations de texte étrangers et de très nombreux articles. Elle a travaillé en tant que scénariste et dialoguiste pour le cinema et en tant que réalisatrice. Dès la sortie de son premier roman “Les impudents”, elle n’a cessé d’écrire. Ses romans se caractérisent pour avoir une écriture simple et épurée, un style très personnel et original et un clair positionnement intellectuel.
 
Un barrage contre le Pacifique (livre où elle fait une critique très explicite du système colonial, de la division et la ségrégation raciale entre Un barrage... les colonisateurs et les colonisés) et l’Amant sont deux de ses romans les plus célèbres où apparaissent trois personnages récurrents: la mère, le frère et l’amant.
J’ai à votre disposition sept livres de “Un barrage contre le Pacifique” pour les personnes qui préfèrent lire celui-ci ou qui ont déjà lu l’Amant et veulent en apprécier la réecriture.
 
L’histoire de L’Amant
Une vieille femme, la narratrice du roman, évoque une jeune fille pauvre, issue d’une famille de coloniaux, dont elle essaye de se souvenir qui est elle-même, en pleine adolescence, lors de la rencontre qu’elle fait avec un Chinois riche et très élégant. Alors qu’elle se rend à la pension de Saigon, à la fin de ses vacances scolaires, il l’aborde timidement… Elle va vivre une relation amoureuse, aux alentours des années trente, en Indochine française transgressant les convenances sociales, morales et raciales à la situation coloniale…
 
L’histoire de Un Barrage contre le Pacifique
La mère de Joseph et Suzanne, veuve et institutrice originaire du Nord de la France espère faire fortune en investissant ses économies dans une concession achetée en Indochine française dans la décennie 1920-1930. Les terres cependant, s’avèrent incultivables, fait qui la plonge dans le desespoir et fait mener à cette famille de colons une vie de pauvreté. M.Jo est laid,sans esprit, de faible constitution mais il est le fils d’un spéculateur et riche planteur du Nord.Il s’éprend de Suzanne et tente d’en obtenir les faveurs…
 
Biographie de Marguerite Duras
 
 

 
 
Biblioteca Joan Oliva i Milà.

Cap comentari per ara. Tu pots ser el primer.

Deixa un comentari