Biblioteca Municipal Joan Oliva i Milà Ajuntament de Vilanova i la Geltrú

Biblioblog – Fora del prestatge

A l’abri de rien, d’Olivier Adam

Olivier AdamOlivier Adam nait à Draveil, près de Paris, le 12 juillet 1974. Romancier de renom, Olivier Adam connaît un succès populaire et critique indéniable qui le place parmi les écrivains les plus connus de sa génération. Ancien étudiant en gestion des entreprises culturelles, il participe à la création du festival littéraire “Les Correspondances de Manosque” et travaille comme directeur de collection aux éditions du Rouergue.

Influencé par les écrivains américains contemporains, Adam aborde aussi bien des thèmes sociaux et politiques, comme la question des sans-papiers, que des aspects plus psychologiques et sentimentaux.

Je vais bien ne t’en fais pas est son premier roman et définit une certaine tendance à une écriture “angoissée”, celle de la personne qui souffre de dépression. On la retrouve merveilleusement bien exprimée dans A l’ abri de rien, notre livre du mois à travers l’esprit de Marie.

A l’abri de rienMarie est en pleine dépression, sa vie lui parait vide et sans horizon, sans doute après la mort de Clara qui l’a aidée à sombrer dans la noirceur où elle se sent perdue et s’accroche par inertie à un mari qui l’aime et à ses enfants.

Sa vie et celle de sa famille se bouleverse quand, en essayant de toutes ses forces à porter secours aux immigrés clandestins qui se trouvent en situation transitoire à Douvres, elle la délaisse, sans le vouloir et s’expose à tout genre de dangers.

A l’abri de rien est un libre qui secoue, qui vomit la violence et la misère sociale, qui dénonce une situation malheureusement trop actuelle: celle de l’immigration clandestine. Olivier Adam aborde sans hésiter et directement un thème très dur et très délicat à la fois, polémique, gênant parfois.

Lire A l’ abri de rien c’est comme ouvrir la fenêtre et regarder tout ce qui se passe dehors mais, comme si cela n’était qu’une fiction, un film où se déroulent des images qui font partie d’une autre époque, qui n’existent plus de nos jours. “Ça ne peut pas être vrai putain!”. Ces files de personnes qui attendent la ration chaude de soupe, la police qui surveille leurs pas, le froid, la désillusion… Ça se trouve que dans les livres tout de même ! Et bien non et Olivier se charge de nous le rappeler avec un langage giflant.

A l’abri de rien obtient le Premier Prix 2007 et se situe comme favori du Prix Goncourt 2007. Tel que Je vais bien ne t’en fais pas il est adapté au cinéma par Jean Pierre Améris, sous le titre de Maman est folle.

Rencontre avec Olivier Adam

QUESTIONS:

  • Comment avez-vous perçu la force de l’écriture d’Olivier?
  • Les deux thèmes traités dans le livre vous ont-ils touchés?
  • Qu’en pensez-vous de Marie?
  • Esther Bruna.

    1 Comentari fins ara

    1. Esther divendres 5 de febrer de 2010 - 8:45 h

      Bonjour!

      Seulement vous dire pour ce qui n’avez pas pu venir aujourd’hui que le commentaire du livre a été très fructifère.
      Sans entrer dans les détails sociaux et graves que renferme le livre, tout le monde a souffert avec Marie, a compris l’état de son âme,a su se mettre à sa place etc
      Le groupe a apprécié la plume d’Olivier et a découvert un langage très argotique qu’il ne connaissait pas.
      C’est important et très intéressant!
      Après ce tout petit commentaire, vous dire aussi que Sani nous a passé un CD d’Amélie Nothomb et que vous pouvez vous mettre en contacte avec moi à la biblio.
      A très bientôt!

    Deixa un comentari